Nederlands Français Genzyme Belgium Genzyme Corporate Search Contact us
HealthcarePatients & FamiliesPractical Info
Leven met een stapelingsziekte - Lysomed.be
 
Patients and Families
À propos des maladies lysosomales
Comprendre les maladies génétiques
Gaucher
Qu'est-ce que la maladie de Gaucher?
Combien de personnes sont atteintes de la maladie de Gaucher?
Comment la maladie de Gaucher affecte-t-elle le corps?
Comment attrape-t-on la maladie de Gaucher?
Comment diagnostique-t-on la maladie de Gaucher?
Existe-t-il un traitement contre la maladie de Gaucher?
Comment est-ce qu'on vit avec la maladie de Gaucher?
De quelles resources disposent les patients et leurs familles?
Fabry
MPS I
Pompe

 



 

La maladie de Gaucher

Comment la maladie de Gaucher affecte-t-elle le corps ?

Les signes et les symptômes de la maladie de Gaucher résultent de l’accumulation des cellules de Gaucher dans l’organisme. Les cellules de Gaucher s’accumulent généralement dans la rate, le foie et la moelle osseuse. Elles peuvent aussi s’amasser dans le système lymphatique, les poumons, la peau, les yeux, les reins, le coeur et le système nerveux.

Cellules de Gaucher dans la rate
L’accumulation des cellules de Gaucher dans la rate provoque sa dilatation (splénomégalie) et son hyperactivité. La rate peut atteindre jusqu’à 25 fois sa taille normale et faire saillie sur l’abdomen, ce qui donne l’impression que la personne atteinte est obèse ou enceinte.

Lorsque la rate devient hyperactive, elle a tendance à dégrader les globules rouges plus rapidement qu’ils ne sont produits, ce qui entraîne une carence appelée anémie. Les globules rouges transportent l’oxygène depuis les poumons jusqu’à toutes les autres cellules de l’organisme. Comme les personnes atteintes d’anémie ne possèdent pas suffisamment de globules rouges, elles souffrent d’un manque d’oxygène. C’est pour cette raison que les personnes dont la maladie de Gaucher a touché la rate manquent parfois d’énergie et d’endurance.
Une hyperactivité de la rate peut également provoquer une réduction du nombre des plaquettes (une affection appelée thrombocytopénie). Une diminution du nombre des plaquettes réduit la capacité de l’organisme à coaguler le sang, ce qui augmente la tendance aux hémorragies et aux ecchymoses. Par conséquent, les personnes atteintes de la maladie de Gaucher peuvent saigner plus fréquemment et plus abondamment du nez et des gencives que les autres personnes. Chez les femmes, les règles peuvent également être plus abondantes et durer plus longtemps.

De plus, l’hyperactivité de la rate peut entraîner une diminution des globules blancs à la suite d’un filtrage excessif. Il est normal que le nombre de globules blancs dans l’organisme fluctue selon la présence ou l’absence d’envahisseurs. Par exemple, le nombre de globules blancs peut augmenter afin de lutter contre des bactéries ou des virus. Cependant, une diminution des globules blancs due à la présence de cellules de Gaucher dans la rate peut atténuer la capacité de l’organisme à combattre les infections. Les personnes atteintes de la maladie de Gaucher sont donc plus souvent malades que les autres.

Avant que l’enzymothérapie substitutive (ETS) soit disponible, les personnes atteintes de la maladie de Gaucher devaient souvent subir l’ablation de leur rate hypertrophiée (une intervention chirurgicale appelée splénectomie). Chez les patients splénectomisés, les médecins ont noté une augmentation de l’accumulation des cellules de Gaucher dans le foie. Par conséquent, la splénectomie n’est (généralement) plus recommandée comme traitement de la maladie de Gaucher.

Cellules de Gaucher dans le foie
Les cellules de Gaucher peuvent également s’accumuler dans le foie. Le foie augmente alors de volume (un état appelé hépatomégalie). L’accumulation des cellules de Gaucher peut également provoquer une cirrhose, une cicatrisation du foie ou d’autres types de dysfonctionnements de cet organe. Les patients peuvent être prédisposés à la formation de calculs biliaires.

Cellules de Gaucher dans les os
Chez la plupart des personnes souffrant de la maladie de Gaucher, les os sont touchés. Cette atteinte est généralement progressive et peut devenir l’un des aspects les plus invalidants de la maladie.

L’accumulation des cellules de Gaucher dans la moelle osseuse peut endommager les os de plusieurs façons. Elle peut réduire le débit sanguin, détruire le tissu osseux (nécrose aseptique ou nécrose avasculaire) et entraîner des problèmes permanents de mobilité.

L’accumulation des cellules de Gaucher dans la moelle peut aussi entraîner une diminution de la masse osseuse (ostéopénie). Les minéraux (calcium et phosphore) qui agissent conjointement pour maintenir la résistance et la forme normale des os perdent de leur efficacité. Dès lors, les os sont sujets aux infections, ils sont plus fins, plus fragiles et se fracturent plus facilement.

L’atteinte osseuse dans la maladie de Gaucher peut entraîner l’apparition de zones anormalement dures (sclérose) le long du corps des os ou des modifications structurelles telles que l’aplatissement de la partie supérieure du fémur (os de la cuisse). Par exemple, si les os sains se caractérisent par une forme arrondie, un fémur touché par la maladie de Gaucher peut présenter une forme aplatie à l’extrémité de sa tête. Cet état est appelé « déformation en flacon d’Erlenmeyer » car l’os possède une forme similaire à celle d’un instrument de laboratoire appelé « flacon d’Erlenmeyer ». La forme inhabituelle indique une formation anormale de nouveau tissu osseux (remodelage) à cause de la présence de cellules de Gaucher dans la moelle.


Radiographie d’un fémur normal

Radiographie d’un fémur en forme de flacon d’Erlenmeyer

Pour voir la différence entre un fémur normal et un fémur atteint d’une déformation en forme de flacon d’Erlenmeyer, il suffit de comparer ces deux radiographies. Cette déformation peut être douloureuse ou provoquer chez le patient une claudication due au fait que l’articulation n’est plus lisse.

Crises osseuses
Les crises osseuses surviennent lorsqu’une région où les cellules de Gaucher ont altéré le débit sanguin normal manque tout à coup d’oxygène. Ces épisodes se caractérisent par une douleur aiguë intense (décrite par certains comme une sensation de « crise cardiaque dans l’os ») qui peut durer de quelques heures à quelques jours. Les crises osseuses sont provoquées par un gonflement à l’intérieur et autour de l’os (oedème) et par une réduction de l’apport de sang à l’os (occlusion vasculaire).

Autres symptômes possibles
Autres symptômes possibles de la maladie de Gaucher :

Retard de croissance : les enfants chez qui la maladie de Gaucher n’est pas traitée grandissent plus lentement. Chez les filles non traitées, la puberté est souvent retardée et les règles n’apparaissent qu’à un âge avancé de l’adolescence.
Pigmentation brun ocre de la peau ou taches plates, rondes et rouges tirant sur le pourpre : en particulier autour des yeux.
Perte de l’appétit : l’augmentation de volume de la rate et/ou du foie peut exercer une pression sur l’estomac et, ainsi, donner aux personnes atteintes de la maladie de Gaucher l’impression d’être rassasiées après avoir mangé très peu.
Problèmes intestinaux

Trois types de maladie de Gaucher
Les spécialistes de la maladie de Gaucher la divisent en trois catégories : les types 1, 2 et 3, selon les symptômes et l’évolution de la maladie. Les trois types possèdent un point commun : ils peuvent s’aggraver au fil du temps (ce qui signifie qu’ils sont progressifs). La maladie de Gaucher de type 1 est la forme la plus courante et n’atteint pas le système nerveux central. L’évolution de la maladie de Gaucher de type 1 est variable, certaines personnes ne manifestent aucun symptôme et vivent une vie normale, d’autres sont particulièrement gênées et présentent des symptômes qui peuvent mettre leur vie en péril. Les types 2 et 3 de la maladie de Gaucher sont moins fréquents et touchent moins de 1 % de l’ensemble des personnes atteintes de la maladie de Gaucher. Les types 2 et 3 de la maladie de Gaucher se caractérisent par une atteinte neurologique en plus des symptômes associés au type 1. L’atteinte neurologique présente dans le type 3 est moins sévère que celle associée au type 2. Un enfant atteint du type 2 de la maladie de Gaucher ne dépasse généralement pas l’âge de 2 ans, à cause de l’atteinte grave du système nerveux central. Chez les personnes atteintes du type 3 de la maladie de Gaucher, les signes et les symptômes apparaissent au début ou à la fin de l’enfance ; ces enfants qui atteignent l’adolescence peuvent vivre jusque la trentaine ou la quarantaine.

  Type 1 Type 2 Type 3
Fréquence Population générale : 1 sur 40.000 à 60.000
Juifs ashkénazes : 1 sur 450
< 1 sur 100.000 < 1 sur 100.000
Effets neurologiques Aucun Graves Modérés à graves
Apparition des symptômes À tout âge Première année de la vie Enfance
Évolution de la maladie Progressive Progression rapide Progressive
 
Print

PRINT

Bookmark

BOOKMARK






Maladies lysosomales
Informations générales
La maladie de Gaucher
La maladie de Fabry
La maladie de MPS I
La maladie de Pompe