Comment la maladie de Fabry affecte-t-elle le corps?

Les signes et les symptômes

Comme le substrat (GL-3 ou globotriaosylcéramide) s’accumule dans les cellules des parois des vaisseaux sanguins du corps entier, les symptômes de la maladie sont très divers et s’aggravent généralement au fil du temps. Toutes les personnes atteintes de la maladie de Fabry ne présentent pas les mêmes signes et symptômes. De plus, la gravité de la maladie varie d’un patient à l’autre et les symptômes peuvent différer au cours de l’évolution de la maladie.

En fait, l’absence de symptômes ne signifie pas qu’ils n’apparaîtront pas plus tard.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations à propos d’un signe ou d’un symptôme de la maladie de Fabry, consultez votre médecin traitant.

Afin de vous rendre compte de la diversité des symptômes, vous trouverez ci-dessous une liste des signes et symptômes les plus fréquents. Cette liste de symptômes ne comprend pas toutes les manifestations de la maladie. A l’inverse, les malades ne présentent presque jamais tous les symptômes de cette liste.

Les symptômes de la maladie de Fabry peuvent être subdivisés en deux grandes catégories:

  1. les premiers symptômes : les symptômes qui se présentent au stade initial de la maladie
  2. les complications tardives : les symptômes qui se présentent à un stade plus avancé de la maladie

Premiers symptômes

Douleur et fatigue

La douleur est généralement considérée comme le symptôme le plus précoce et le plus courant de la maladie de Fabry. Elle est le plus probablement causée par une atteinte du système nerveux à la suite de l’accumulation de GL-3. En fait, la douleur est souvent le premier symptôme qui pousse les parents à amener leur enfant chez un pédiatre. Pour de nombreuses personnes atteintes de la maladie de Fabry, la douleur est déclenchée par la chaleur, le froid, le stress, la fatigue ou l’effort.

La plupart des patients connaissent deux types de douleur :

  • Les acroparesthésies : ce sont des douleurs au niveau des mains et des pieds, qui peuvent aussi irradier dans les avant-bras, les bras et les jambes. Elles provoquent une impression de brûlures, picotements et un inconfort permanent. Ces douleurs sont généralement discontinues puis tendent à devenir plus fréquentes, avec un fond douloureux quasi permanent.

  • Les crises douloureuses : ce sont des épisodes aigus de douleur intense avec sensation de brûlures atroce. Ces crises peuvent être extrêmement invalidantes et durer de quelques minutes à plusieurs jours.  

Pour de nombreuses personnes atteintes de la maladie de Fabry, maîtriser la douleur et la fatigue signifie adapter chaque activité qu’elles entreprennent. Cela signifie souvent éviter certaines activités, être préparé aux changements de météo, s’hydrater plus régulièrement , « planifier » la consommation d’énergie ou faire une sieste. Certains médicaments peuvent également apporter un soulagement. 

Si vous souhaitez plus d’information sur la maladie de Fabry et les douleurs, suivez ce lien vers le site internet Medipedia.

Problèmes de transpiration

À cause de l’accumulation de GL-3 dans les glandes sudoripares et de l’atteinte nerveuse, la plupart des personnes souffrant de la maladie de Fabry transpirent très peu (hypohidrose), voire pas du tout (anhidrose), ce qui peut provoquer une fièvre fréquente, une sensation de chaleur excessive pendant l’exercice et une sensibilité exacerbée par temps chaud. Le phénomène inverse, à savoir un excès de transpiration (hyperhidrose) est également décrit.

Problèmes cutanés

Les taches rouge foncé caractéristiques sur la peau (angiokératomes) sont le signe le plus visible de la maladie de Fabry. Ces taches peuvent se situer partout sur le corps mais sont les plus fréquentes dans la zone allant du nombril aux genoux ainsi qu’aux endroits où la peau est tendue (coudes et genoux, par exemple). La taille de ces taches rouge foncé, qui apparaissent généralement à l’adolescence, peut varier d’une tête d’épingle à plusieurs millimètres. Comme tous les symptômes de la maladie de Fabry, elles sont dues à l’accumulation de GL-3.

photo montrant les taches rouges foncé caractéristiques sur la peau (angiokératomes) chez un patient avec la maladie de Fabry
Les taches rouge foncé caractéristiques sur la peau (angiokératomes) chez un patient avec la maladie de Fabry

Problèmes oculaires

Chez les personnes atteintes de la maladie de Fabry, la cornée de l’oeil a parfois l’aspect d’une spirale étoilée. La plupart des ophtalmologues peuvent le déceler au moyen d’un simple examen de l’oeil pratiqué avec une lampe à fente.

L’aspect en spirale étoilée ou roue de vélo, également appelé « cornée verticillée » (cornea verticillata), est provoqué par les dépôts de GL-3 dans les vaisseaux sanguins de l’oeil et permet de poser le premier diagnostic chez certaines personnes. Cet aspect de la cornée ne perturbe pas la vision.

photo montrant un œil avec une cornée verticillée chez un patient avec la maladie de Fabry
Cornée verticillée chez un patient avec la maladie de Fabry

Problèmes digestifs

De nombreuses personnes atteintes de la maladie de Fabry éprouvent des douleurs abdominales dues à des troubles gastro-intestinaux : douleur après le repas, diarrhée et nausées. Certains médecins recommandent une alimentation pauvre en matières grasses ou prescrivent des médicaments à prendre avant le repas afin de maîtriser ces symptômes. 

Si vous souhaitez plus d’information sur la maladie de Fabry et les problèmes de nutrition, suivez ce lien vers le site internet Medipedia.

Complications tardives

Problèmes rénaux

Au fil du temps, l’accumulation continue de GL-3 dans les lysosomes altère la circulation dans les vaisseaux sanguins.

Cela signifie que les reins ne sont pas irrigués comme ils le devraient pour fonctionner normalement.

Par conséquent, les problèmes rénaux suivants peuvent se manifester :

  • diminution de la fonction rénale mise en évidence à la prise de sang, et accompagnée précocément d’un excès de protéines dans l’urine
  • insuffisance rénale

Sans enzymothérapie substitutive, des problèmes rénaux graves conduisent à la dialyse chronique ou à la transplantation rénale. 

 

Problèmes cardiaques

Divers symptômes cardiaques se manifestent chez les patients atteints de la maladie de Fabry, notamment :

  • augmentation du volume du coeur et hypertrophie (épaississement anormal) du muscle cardiaque
  • crise cardiaque
  • dysfonctionnement des valvules cardiaques
  • insuffisance cardiaque
  • irrégularités du pouls

Si vous souhaitez plus d’information sur la maladie de Fabry et son impact sur le coeur, suivez ce lien vers le site internet Medipedia.

Les problèmes cardiaques peuvent s’aggraver avec l’âge et entraîner des crises cardiaques ainsi qu’une insuffisance cardiaque. Certains problèmes cardiaques peuvent être traités au moyen d’un stimulateur cardiaque (pacemaker) ou d’un pontage, d’autres ne sont pas curables, ou seulement par une greffe cardiaque. 

Accident vasculaire cérébral

Problèmes fréquents associés au système nerveux central :

  • vertiges
  • maux de tête
  • accident vasculaire cérébral prématuré (thrombose cérébrale)

L’atteinte cardiaque de la maladie de Fabry peut causer un risque encore accru d’accident vasculaire cérébral. Dans certains cas, le médecin peut prescrire des anticoagulants.